Julien Dollon | Alors finalement, c’est quoi la différence entre un développeur en France et aux USA ?

A goal without a plan is just a wish

My blog in english is here.

Je m’appelle Julien, j'ai 26 ans et je suis un ingénieur logiciel. Je concois les produits et services de demain. J'ai entre autre participé au developpement de Windows, XBOX, Office, Surface chez Microsoft (Redmond) et je suis maintenant chez Amazon AWS (Seattle).

Je travaille dur pour un jour avoir un grand impact sur ce monde.

Mais comme il n’y a pas de titans à combattre, que les monstres n’existent pas, je fais du dev sur des produits, qui je l’espère, vous apporteront de la joie.

Plus d'infos sur moi ici.

 

View Julien  Dollon's profile on LinkedIn

Tous les posts de ce blog ne reflètent que mon opinion et pas celui de mes employeurs et clients.

 

Service d'evaluation de competences et de creation de site webs sur cahors.

Alors finalement, c’est quoi la différence entre un développeur en France et aux USA ?

usa

Un petit billet d’humeur comme il m’arrive de temps en temps d’en faire.

Le but cette fois ci ? Tenter une comparaison entre mes deux expériences françaises et américaines.

Autant le dire tout de suite : un article comme j’ai l’habitude d’en écrire, propre à mes expériences avec des tentatives de généralisations plus au moins grossières. Vous voilà prévenu !

(Cela me fait penser au genre de mecs qui disent « Non mais merde ! Stop ! Les gens font trop de généralisations ! » #T’esJustementEntrainD’enFaireConnard :)).

Comment traiter ce sujet? Par les principaux centres d’intérêts d’un développeur pardi!:

  • Concrètement, niveau fille ça donne quoi??!
  • L’écosystème
  • Salaire
  • Technologie
  • Recrutement
  • Management
  • Tenu vestimentaire et horaire

Autant vous le dire dès maintenant afin de tuer le peu de suspens qu’il reste encore: aucun de ces points n’est en faveur de la France.

L’écosystème

C’est concrètement le truc le plus balaise. En France on crée pas de logiciel, ou très peu.

J’ai évolué dans le bassin toulousain, et j’ai souvent constaté que l’informatique se consomme comme un service.

Une entreprise de vente de babouche souhaite un site web, elle se dirige alors vers une web agency ou une SSII au forfait.

Airbus a besoin d’un technicien câbleur, il fait une demande de régie, etc..

Le peu d’entreprise qui se frottent à la conception logiciel sont souvent obligées de développer une partie service à coté pour survivre, et au final “vivote”.

Alors oui, j’ai déjà bossé dans ces fameuses PME de 10 personnes qui tentent de créer un de ces nombreux logiciel de gestion, préalablement développé par le CEO en VBA Access et migré en .NET. Oui ca marche… mais ça fait rêver personne, du moins pas moi!

Les américains qui vivent ici parlent de travailler chez Amazon ou Apple comme si c’était normal (comme notre président quoi!).

NON, ce n’est pas si normal que ça ! NON VOS 4X4 NE SONT PAS NORMAUX NON PLUS ! Bref ça c’est une autre histoire…

Imaginez que non seulement, ici, on crée du logiciel, mais en plus on le vends à des millions de personnes. Un développeur peut se retrouver à coder un bout de EC2, de Windows Phone (OUI OUI j’ai bien dis millions hein!) ou de Kindle.

Je trouve ca extrêmement valorisant, non seulement d’un point de vue chalenge mais aussi gratifiant de pouvoir se dire qu’a notre petit niveau nous tentons de changer le monde (de l’IT).

Et c’est pas pour autant que les mecs qui sont ici sont plus intelligents que vous, ils sont justes au bon endroit, that’s it.

C’est d’ailleurs le but de cet article: montrer que les petits franchies peuvent venir ici! Je vois tous les jours des bulgares, russes, indiens, canadiens, espagnol mais français (et arabes, pour ceux qui me lisent de Tunisie!) sont très peu représentés.

Le salaire

J’avais vu passer récemment un article d’un mec qui compare les salaires, du style “je converti du dollar a l’euro, je soustrais la sécu sociale, je rajoute la retraite…” bref un truc bien trop compliqué.

Sans parler de chiffre, car la vie n’est pas comparable: on vit bien ici, bien mieux. Du moins matériellement.

Allé j’ose le photo-montage non objectif pour illustrer ma pensée?

177940_10151014639074356_1371289973_o

Bien sûr, le but était juste de faire râler ma femme tunisienne Sourire mais pour la première partie c’est assez représentatif.

Je ne roule pas en Lotus ici (et je ne roulais pas non plus en DS3 en France) mais j’ai un vélo Tire la langue. Mais voilà en gros à quoi on peut prétendre ici.

Le capitalisme fait que non seulement on gagne beaucoup, mais en plus on est libre de faire ce qu’on veut de notre argent. Si on ne souhaite pas épargné pour la retraite et faire le kake en voiture de sport: on peut le faire!

Concrètement, un ingénieur français aura l’impression que son pouvoir d’achat a quadruplée si ce n’est plus. Car temps que vous n’avez pas d’enfant et puisque vous n’avez pas de prêt sur vos études (ou maxi 30k) contrairement aux américains qui s’endettent: on vie super bien!

Humainement parlant, chacun son avis. J’ai détesté pendant 9 mois et maintenant je me mets à adorer. J’aime le fait de travailler avec une équipe exceptionnel pleine de couleur (rien que dans mon bureau j’ai un bulgare, deux chinois, un indien, un japonais, une américaine et un coréen).

La plus grande des richesses c’est certainement cette expérience la et l’ouverture d’esprit que cela procure.

A noter que nous sommes payés toutes les deux semaines, fini les fin de mois Sourire. Je n’ai volontairement pas parlé du fait que l’on puisse se faire virer du jour au lendemain puisqu’en informatique, on ne reste pas longtemps sans boulot bien au contraire. Dans les grandes boites, a moins d’un licenciement économique, on ne vire pas quelqu’un du jour au lendemain: ca prends plusieurs mois/années.

La technologie

Du fait que nous n’évoluons pas dans un monde de service, nous avons la chance de pouvoir choisir les technologies sur lequel nous travaillons.

De Logitech en passant par Microsoft ou Amazon, les nouvelles technos sont partout (tout comme les très anciennes Sourire comme C++). HTML5, Ruby, XAML and co.

Je me souviens en France quand, nous développeurs, étions heureux de ne pas finir sur un projet VBA parce que le client avait dit OK pour partir sur du client lourd .NET.

A ce propos, pourquoi n’y a t’il pas de SSII aux USA? Le service est présent en France car les lois protègent bien trop le salarié. Les SSII ne sont que des intermédiaires pour proposer une main d’œuvre embauchable/débauchable a tout moment, comme ici mais sans les avantages.

Le recrutement

J’ai connu des petites entreprises en France et ce fut mes meilleurs moments: j’avais passé un entretien avec l’équipe pour qui j’allais travailler. Ils m’avaient choisi. Non seulement c’est gratifiant mais en plus cela crée une cohésion d’équipe sans faille.

Malheureusement c’est souvent trop peu le cas. Combien de fois, du jour au lendemain, on vous annonce que Bidule est embauché alors que vous n’étiez pas au courant.

(Pour peu qu’il soit certifié MASTER TOUTE TECHNO confondues, il sera gradé au-dessus de vous direct sans avoir fait ses preuves, bah voyons).

On ne demande pas votre avis, puisque vous n’êtes qu’un simple PETIT TOUT PETIT développeur… pfff!

Ma femme et moi avons passé 8h d’entretien pour entrer dans nos entreprises, nous avons rencontré tous les acteurs de notre équipe. C’est leurs responsabilités de nous dire oui ou non.

Deux effets positifs: premièrement vous êtes mieux intégré et deuxièmement il y a moins d’erreur a l’embauche.

Combien de fois j’ai eu en France à négocier mon salaire ou passer des tests avec une RH?!? En quoi, il/elle est à même de savoir ce que je vaux vous m’expliquez?

“Ah bah non ca rentre pas dans nos grilles ce que vous demandez, on va vous payez dix balles et un mars ca ira?”.

Le management

En France, tout le monde est chef. Tu as le Chef, le sous-chef, l’architecte en chef, le chef de projet, le stagiaire en chef.

Ici, tu as le CEO et les autres. Basta!
Le management n’est pas au dessus du développeur, il est parallèle à celui ci.

(Encore que en France c’est le commerce qui est au dessus du développeur: BIG LOL, on se retrouve avec des Jean Claude Convenant en chemisette qui nous dirige, BAH VOYONS).

Quel fut mon plaisir quand la semaine dernière, mon collègue de 20 ans d’expérience a Microsoft revenant de ses vacances me dit “Ok nous prenons ton architecture pour ce projet”.

Quoi!!! Tu vas prendre ce que je te propose, sans discuter, alors que j’ai que 24 ans et 5 semaines de boite?

Sa réponse fut “Oui, tant que je suis globalement d’accord, c’est OK, je n’ai pas la science infuse”.

J’aime le suivi que l’on a de notre manager. On appelle ca One-on-one. Que ce soit à MS ou à Logitech c’est la même chose: chaque semaine on parle pendant une heure à notre boss.

Perso j’ai l’impression d’être chez le psy et j’adore. Je m’assoie, j’explique mes pbs, mes tensions, mes goals, mes succès: quel bien fou ! On m’écoute ! MERCI.

Tenu vestimentaire / horaires

Je n’ai jamais trouvé plus STUPIDE que de venir au boulot en costard quand on développe.

Ça gratte, ça gène, on transpire plus facilement, c’est quoi cette manie de nous forcer à porter ça ??

C’est peut être anecdotique, mais j’aime venir avec mon tee shirt “I’m a geek”/jean/basket 365 jour par an… comme mon manager d’ailleurs.

De même pour les horaires, je n’arrive pas avant 10h au boulot, je ne suis pas du matin. Personne ne me dit rien, puisque c’est normal.

Je gère mes horaires. Alors oui, vous allez me dire “En France les cadres aussi”, mais là on est carrément à un autre niveau.

On peut ne pas venir 1 mois (testé et approuvé), tant que le boulot est fait et que l’on est sur Skype/Lync pour les réunions: tout vas bien.

Conclusion

Vous l’aurez compris, les USA sont le paradis pour développeur. Vous avez deux possibilités qui s’offrent à vous:

  • Enfin vous décidez de venir. Non parce que c’est fou le nombre de personnes qui me disent qu’ils rêvent de venir mais comme je le dis souvent “A goal without a plan is just a wish”.
  • Relayez ce poste, car vous aussi vous pensez que le monde de l’IT français a besoin de bouger et chaque like sera redistribué a la page “Fan de Julien Dollon: 1 000 000  de like pour qu’il s’achète une lotus et des cours d’orthographe”.

Sans blague, si vous êtes bilingue ou presque, ca vous coute rien de postuler sur les sites careers, si jamais vous passez le phonescreen vous aurez tout de payer pour venir passer des entretiens ici.

Soit vous êtes encore étudiant et c’est une super occasion d’essayer, les grosses boites prennent beaucoup de stagiaires et les embauches 80% la plupart du temps.

Soit vous n’êtes plus étudiants: la c’est un peu plus complique. Les entretiens deviennent vite assez dur et la il vaux mieux avoir un profil séniors.

Donc a mon humble avis, sénior et junior migreront ici plus facilement.

 

Edit: suites a certaines remarques je rajoute une chose:

-J'ai 25 jours de conges par an (moins qu'en France, pas de RTT et moins de jours fériés)

-Si je tombe malade je n’ai que 8 jours de conges maladie possible avant que cela passe en sans solde

-J'ai une mutuelle qui est l'équivalent de la secu en france + une super mutuelle couverture 100%, cela me coute rien et je n'ai jamais a attendre chez le médecin. (Par exemple ici j’ai attendu 3 jours pour faire une biopsie contre 3 mois en France).

Edit2: trouvez un job aux USA grâce a quelques conseils http://sanfrancisco.dollon.net/post/2012/04/26/Job-Trouver-un-emploi-aux-USA.aspx

Posté le: Jul 13 2012, 11:08 | Commentaires
Catégorie(s): .NET | Général

blog comments powered by Disqus
Anciens commentaires (archive):